Maillot Russie

La Russie fait ses débuts en compétition internationale dès sa première tentative, lors de la Coupe du monde 1994. Elle se qualifie ensuite pour les Coupes du monde de 2002 et 2014, mais elle est à chaque fois éliminée dès le premier tour. Le pays obtient par ailleurs l'organisation de la Coupe du monde de 2018 et de la Coupe des confédérations 2017. Sur le plan continental, la Russie se qualifie pour la phase finale du Championnat d'Europe en 1996, 2004, 2008 et 2012. En 2008, elle y réalise sa meilleure performance en n'étant battue qu'en demi-finale. Le surnom de l'équipe est « сборная » (Sbornaya) que l'on traduit par équipe nationale.
 
À la suite de la disparition de l'URSS, dont la sélection portait un maillot rouge fameux, la Fédération russe décide d'opter pour une nouvelle identité. Le maillot rouge doté du sigle CCCP est abandonné. Son premier équipementier, Reebok, conçoit un équipement aux couleurs du drapeau de la Russie : maillot blanc, short bleu et bas rouges. En 1997, le nouveau fournisseur Nike innove en réduisant les couleurs au blanc, pour l'équipement domicile, et au bleu, pour l'extérieur. Le rouge fait son retour comme couleur maillot à partir de 2006, sur le maillot extérieur. C'est notamment le cas lors de l'Euro 2008, qui marque le retour de la sélection russe au plus haut niveau européen. Après le bref passage au marron et or en 2009-2010, le rouge devient la couleur principale de la sélection à partir de 2011.
 

Souscrire à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles